Découvrir les plantations de thé en Corée

A chaque fois que j’arrive devant les longs rouleaux de thé vert qui dévalent la pente de Boseong, j’ai envie de faire comme dans cette scène de The Mourning Forest, de Naomi Kawase, où les personnages courent comme des enfants dans les menus couloirs entre chaque rangée.

Mais comme Boseong est quand même légèrement plus touristique que ce petit village du Kansai japonais, je me suis abstenue. En plus, ‘y avait plein de frelons.

A 4 heures de Séoul, au sud de la Corée dans la province du Jeolla du sud, la plantation de thé Daehandawon de Boseong est l’une destination les plus prisées de la Péninsule, et à raison. Produisant 40% du thé vert du pays, c’est la plus grande plantation de la péninsule. L’espace a commencé à être cultivé en 1937. Détruit par l’invasion japonaise et la guerre de Corée, les plantations n’ont repris qu’à partir de 1957.

C’est fascinant comme tout l’univers du thé est poétique. On connaît la grâce des cérémonies et du service, mais l’harmonie de la culture du thé commence dès sa plantation, marquée par une esthétique zen, avec ses ondulations, ses grandes rangées circulaires et régulières, soigneusement taillées pour ne jamais dépasser 1m50. La vallée de Boseong présente un paysage singulier et unique dans le pays.
La plantation est bordée d’une végétation dense et variée, de cèdres, de bambous, d’érables et de cyprès. Prenez les sentiers qui entourent la plantation (prévoir 1 à 2 heures), notamment l’allée de cèdres, en haut, juste avant le point de vue en hauteur, avec la mer qui se profile à l’horizon.

Boseong, paysage naturel Corée du Sud

Pour perdre tous vos sens dans le thé vert, faites un tour au restaurant de la plantation pour découvrir les mets à base de thé (nouille, deokgalbi (viande de porc), glace, etc.)

Informations pratiques :
Pour venir depuis Séoul, prendre le bus intercity depuis Seoul Express Bus Terminal jusqu’à Boseong (보성). Depuis le petit terminal de Boseong, achetez un ticket (2 ou 3 000 won) pour la plantation. Il y a des bus assez régulièrement, il faut le prendre tout au fond du terminal (tout petit, vous ne pourrez pas vous perdre). A peu près 15 minutes de transport. Vous pouvez aussi prendre un taxi, ce n’est pas très cher. Depuis l’arrêt de bus, suivre la route bordée d’arbres, derrière l’arrêt, pendant 10 minutes pour arriver Daehan Dawon Tea Plantation.

Tarif : 3000 won
Horaires : de 9h à 19h de mars à octobre et de 9h à 18h de novembre à février.

Tout autour, il y a d’autres plantations moins touristiques (notamment Botjaedawon, qui vaut le détour), à explorer si vous avez le temps.