Suncheon, la ville des 1000 grues.

Nombreuses sont-elles en effet à venir faire étape dans la baie de Suncheon, on peut les apercevoir au loin, dans les marais, en se baladant parmi les eulalies de la baie. Ce superbe oiseau mythique de la Corée habite tant les paysages que la culture coréenne : leur silhouettes gracieuses, saisies en plein vol, apparaissent dans de nombreuses peintures, porcelaines, broderies, ou même sur les pièces de monnaie (les 100 won)…

Pourquoi cet animal fascine t-il autant la Corée, et plus généralement l’Asie ? On la révère comme une représentation de longévité (elle peut vivre jusqu’à 40 ans) ; c’était ainsi commun d’offrir une broderie avec des grues en motif aux parents atteignant les 60 ans.
La grue est aussi symbole de constance, si ce n’est de l’amour. Saviez-vous que la grue est monogame ? Il est très courant que les liens entre deux grues, après la première reproduction, durent pour la vie.
Les peintres en admirent aussi la grâce, notamment quand elles dorment, perchées sur une seule patte, ou encore leur envol, lorsqu’elles étendent leurs ailes majestueuses et s’élancent vers le ciel. Les grues (selon les espèces) peuvent migrer sur plus de 2 500 kilomètres.

Les grues de la baie de Suncheon

La baie de Suncheon, sur la pointe sud de la Corée, dans le Jeollanam-do, est en fait l’étape de nombreux oiseaux migrateurs, comme le courlis cendré, qui parcourt près de 5000 kilomètres de l’Australie à la Sibérie, des cigognes, des tadorne de Belons, des petites spatules, etc. Près de 158 espèces d’oiseaux ont été recensées dans la baie.
Cette dernière, qui forme le plus grand parc naturel de Corée, est un site d’observation fascinant pour les amateurs de nature, d’une beauté à peine entamée par les nombreux touristes et couples en quête de romantisme qui s’y baladent armés de leur perche à selfie.
Les champs d’eulalies, les plus grands de Corée, se parent d’or au coucher du soleil, alors que s’y reflètent ses derniers rayons et que le ciel à l’horizon s’illumine de rose, bleu, violet, pastel. Cette sérénité qui vous saisit, pendant ces brefs instants où le jour cède place à l’obscurité dans un arc-en-ciel de couleurs.
L’observatoire du mont Yongsan, à la fin des chemins de bois ondulant parmi les plantes hautes, offre une vue panoramique magnifique sur le parc. La beauté de l’endroit est si saisissante qu’elle a aussi attiré l’attention de Yann Arthus Bertrand qui l’a filmée, à son habitude, depuis le ciel ici.

Il est aussi possible d’observer le ciel étoilé depuis l’observatoire du parc de Suncheon, attention à prendre rendez-vous en avance.
Possible aussi de faire un tour en bateau (environ 30 minutes) pour s’approcher des oiseaux et naviguer parmi la baie.

img_6889

A coté du parc, sur la droite, d’immenses rizières aux couleurs dorées en automne, bordées de montagnes sont aussi à voir. Pour bien profiter du parc et des alentours, comptez au moins deux-trois heures.

Les spécialités culinaires de la région sont bien entendue à base de produits de la mer : crabe marine, soupe de coquillages, etc. Les restaurants qui bordent la baie, après le parking, sont sympa, prenez un menu et expérimentez !

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Office du tourisme coréen.

Informations pratiques : 

Transports :

En train, prendre le KTX à la gare de Yongsan à Séoul jusqu’à la Gare de Suncheon (tarif 44 000 won / durée trajet 2h40). Réservation de train. (anglais)
En bus, depuis le Terminal des bus de Séoul (Honam) jusqu’au Terminal central des bus de Suncheon (tarif 19 300~28 600 won / durée trajet environ de 3h50)
Pour aller sur la baie depuis terminal de bus de Suncheon, prendre le bus 67, compter une demi heure ; ou prendre un taxi, 10 000 won maximum.

Il est aussi possible d’aller de Suncheon à Boseong (voir article sur les plantations de thé de Boseong) (et inversement) en bus pour moins de 5 000 won, en une heure environ.

Frais d’entrée du parc : 2 000 won

Logement :

Nous avions trouvé une superbe petite pension, Reed House Hanok Pension (갈대밭 사랑채), à l’architecture traditionnelle, très proche de la baie, mais isolée quand même. Accessible par bus (66 ou 67) ou en taxi (3 000 won à peine depuis la baie, 9 000 depuis la station de bus de Suncheon). La propriétaire parle un peu anglais et est très sympathique. Il y a un petit chien paillasson (vous comprendrez) adorable aussi.
70 000 won (56 euro) par nuit pour deux personnes.