Qui n’a pas rêvé de se balader dans une forêt de bambou comme celle de cette fameuse scène du Secret des Poignards Volants?

Le jardin de Juknokwon (죽녹원), principale attraction de la petite ville de Damyang, dans le Jeollado au sud de la Corée, est une version réduite de cette superbe et mystique forêt. Etendu sur plus de de 16 000 m2, ce jardin propose de jolies balades de plus de 2 km, pendant lesquelles vous pouvez vous immerger et vous perdre au milieu des bambous, puis, au fond du parc, visiter des reconstitutions de maisons traditionnelles.

Je le confesse, j’ai une grande fascination pour le bambou et j’ai erré pas mal de temps dans le parc. L’avantage d’y aller en hiver, c’est qu’il n’y a pas grand monde.
Vous saviez que le bambou peut atteindre jusqu’à 10 m de hauteur ? Il semble que très peu de choses peuvent arrêter sa croissance : il peut grandir d’un mètre en une journée ! Je me souviens de cette histoire du Picard dont le carrelage de sa maison était tout détruit par des bambous invincibles.

Grâce à sa prolifération rapide et sa résistance, le bambou est un super matériau écologique pour la construction d’habitats durables. J’aime notamment beaucoup le travail d’Elora Hardy qui construit d’incroyables maisons en bambou en Asie. Regardez son Ted Talk si ce thème vous intéresse !

Elora Hardy - maison de bambou
Si le jardin Juknokwon et sa forêt en eux-mêmes datent de 2003, les arbres bordant la rivière à côté en revanche date de la période de Joseon, certains ayant plus de 300 ans. Apparemment, les habitants de l’époque les avaient plantés pour se protéger des inondations. C’est assez sympa de se balader le long de la rivière, voire aussi de manger dans les restaurants qui y installent leur terrasse, si le temps s’y prête.

Damyang peut paraître comme trop touristique (elle est en effet franchement envahie les weekends et jours fériés, il faut bien choisir son jour pour y aller), mais je l’ai trouvé bien plus agréable que la célèbre bambouseraie d’Arashiyama à Kyoto, Japon. Comme le bambou reste vert toute l’année, Damyang est une destination sympa en hiver, saison pendant laquelle la Corée devient toute triste, recouverte de brun monotone.

Damyang est aussi connue pour sa route de Metasequoia, que vous pouvez aussi observer du ciel, si vous avez envie de faire un tour en avion :

L’agence – la géolocalisationpour avoir des tarifs moins chers (en coréen uniquement – merci à Suzy pour les info et les photo :))

A voir aussi à Damyang le jardin Soswaewon, charmante représentation d’un parc à l’époque de Joseon. Bercé par sa forêt de bambou et son cours d’eau tranquille, le lieu est empreint d’un zen très coréen. Plus d’info ici.

Damyang est aussi une superbe destination gastronomique, avec ses poissons grillés, ses soupes et ses délicieux deokgalbi (steak de bœuf haché mariné), etc.

Informations pratiques :

La difficulté de Damyang réside surtout dans les transports, si vous n’avez pas de voiture pour aller voir les sites alentours. Pour ça, il est possible de prendre un bus touristique au départ de Gwangju qui propose différents parcours. Pour plus d’informations, voir ici. La foret de bambou est, par contre, tout à fait accessible depuis le petit terminal de bus de Damyang.

Damyang est juste à côté de Boseong et Suncheon, elle peut donc facilement s’intégrer dans un voyage de 3-4 jours avec ces autres destinations.

Transport Séoul-Damyang :
Bus Express
1) Séoul – Gwangju (le bus va de la Central City Express Bus Terminal à intervalles de 15 minutes et le trajet dure 3 heures et 40 minutes.)
2) Séoul – Damyang (le bus va de la Central City Express Bus Terminal à 10:10 et 16:10 deux fois par jour et le trajet dure 3 heures et 45 minutes.)

Hébergement à Damyang :

J’avais dormi dans une superbe pension traditionnelle, avec un propriétaire très sympa qui était venu nous chercher à la gare, la pension étant assez isolée.
Hashim Tang 하심당 011-605-9118
Géolocalisation Naver

guesthouse damyang

Horaires et tarifs du Juknokwon :
De mars à octobre, de 9h à 19h (dernière entrée à 18h)
De novembre à février, de 9h à 18h (dernière entrée à 17h30)
3,000 won / 1000 won enfants

Comment se déplacer à Damyang

1) Prenez un bus local N° 311 à Gwangju Gwangcheon terminal et descendez à Juknokwon (il faut environ 30 minutes)
2) Prenez un bus local N° 303 ou 311 et descendre à Juknokwon (Le bus passe toutes les 15 minutes et ne prend que 5 minutes; à pied 13 minutes)
Depuis la station de bus de Damyang, possible d’aller jusqu’au parc à pied.