Naganeupseong, à la découverte d’un village coréen traditionnel

Situé au beau milieu de montagnes au sud de la Corée, dans la province du Jeollanam-do, près de Suncheon, le petit village du Naganeupseong et sa forteresse vous font voyager dans le temps, retour dans la vie d’un village coréen sous la dynastie Joseon, à la fin du 14e siècle. Le charme et l’authenticité de ce village viennent notamment du fait qu’une centaine de familles y résident encore, et que, épargné pendant l’occupation japonaise, plus de 200 maisons sont encore originales, avec leur toit de chaume, leurs murs d’argile, leur ameublement intérieur épuré.

IMG_7030

Les habitants se livrent encore aux activités quotidiennes de l’époque : la culture de potagers, les services de forgeron, la culture de la soie, etc. Vêtus des vêtements traditionnels et de croqs un peu moins porteuses d’histoire, ils se baladent au sein du village, s’interpellent, lavent leur linge, bref, vaquent à leurs occupations, presque indifférents aux regards curieux des visiteurs et à leurs appareils photos timides.
Les passants se promènent dans les allées étroites bordées de murets de pierre, régulièrement interrompus pour donner ici sur des potagers et là sur les petites maisons au toit de paille et leur cour extérieure, où sèche parfois le linge récemment teint, ondulant avec le vent.

IMG_7033

Les visiteurs peuvent s’initier à de nombreuses activités, comme la calligraphie, la pratique de l’instrument traditionnel Gayageum, le travail du papier traditionnel, la pêche, etc. Via Air bnb, vous pouvez même réserver quelques nuits dans une des maisons. Cela peut être particulièrement amusant d’y aller à Seollal (la première pleine lune de l’année), pendant lequel des rituels et des célébrations sont tenus, avec de nombreux jeux et activités.
Le village est notamment réputé pour sa musique traditionnelle et a été le lieu de naissance d’artistes connus, comme Oh Tae-Seok, qui chantait du pansori et jouait en même temps du gayageum avec virtuosité.

IMG_7027
Pourtant peu friande des montages touristiques comme les reconstitutions de village traditionnel, j’ai beaucoup apprécié Naganeupseong, que j’ai trouvé paisible et authentique, peut-être aussi grâce à son isolement géographique. A la différence de villages comme celui de Hahoe à Andong (au demeurant très sympa mais moins vivant, incarné), qui étaient habités par l’aristocratie, Naganeupseong était plus roturier ; on y a donc un bel apercu de la vie de l’époque.

Les activités sont franchement sympa à faire : nous avons regardé les femmes répéter leur chorégraphie traditionnelle et les hommes tresser une corde géante pour le jeu de tir à la corde (où ceux qui tirent le plus fort gagnent) ; nous avons aussi réalisé (à l’aide du professeur) des super calligraphies qui ornent maintenant un mur de l’appart’, au grand dam de ma coloc’ mais à ma grande fierté ! XD

Attention, ne vous laissez pas surprendre par les horaires de bus pour rentrer à Suncheon ou surtout pour aller visiter les temples alentours, comme Seonam-sa (voir ici) ! Le dernier bus vers ce dernier est dans les environs de 15h. Pris au dépourvu, nous avons décidé de tenter le stop pour tout de même découvrir le temple : ce n’est pas très habituel en Corée, mais à chaque fois que j’ai essayé, j’ai trouvé des gens très sympathiques pour nous emmener. Petite photo souvenir :

Faire du stop en Corée du Sud

En venant depuis Suncheon, laissez vous séduire par les paysages que vous apercevrez depuis le bus, des rizières à perte de vue, toutes dorées en automne, et les montagnes au loin, avec très peu d’édifices pour abîmer le paysage, ce qui est assez rare en Corée. Si vous avez du temps, je conseillerais même de descendre en chemin, près de la rivière, et en suivre le cours quelque temps. Le bus repasse toutes les heures, il suffit de retourner à son arrêt.

IMG_6955

Informations pratiques :
Décembre- Janvier 09:00-17:00
Février – Avril, Novembre 09:00-18:00
Mai-Octobre 08:30-18:30
Prix : 4,000 won

Transports :
Depuis le terminal de bus de Suncheon, prendre les bus 16, 61, 63 ou 68 pendant environ 50 minutes (depuis la gare, traversez la rue Suncheon 3-gil et marchez le long de la rue Palmaro jusqu’à l’arrêt de bus).