Découvrir la musique d’un temple coréen

Perdu au cœur de la montagne Jogyesan près de Suncheon, encerclé de forêts qui le maintiennent au frais pendant l’été et le dissimule du regard jusqu’à ce qu’il surgisse devant vous, le temple de Seonam-sa est, plus que tout autre, un véritable havre de paix. Aucune route n’y accède encore, seul un chemin caillouteux et bordé de pins qu’il faut parcourir à pied sur plus d’un kilomètre.

En chemin, vous croiserez deux ponts de pierre en arc-en-ciel ; l’un d’entre eux, Seungseon, est classé dans les trésors nationaux. Si vous descendez au niveau de l’eau (un peu d’escalade ;)), vous y apercevrez, derrière, la petite pagode. L’harmonie du lieu, entre nature et architecture, est saisissante. Sur les roches, de mystérieuses gravures emplissent le lieu d’histoire.

temple coreen soenamsa

Seonam-sa n’est pas tant prestigieux par son architecture, il rayonne plus pour sa modestie, son passé visible. Son origine n’est pas très claire, mais il aurait été fondé au 9e siècle, par le moine Doeseon. Seonam-sa, la “Roche du Paradis”, tient son modeste nom de la roche plate que l’on trouve à son côté ouest, sur lequel un moine taoist avait l’habitude de jouer au Go (baduk). Le calme qui régnait surement alors devait être assourdissant. Depuis sa construction originale, le temple a été de nombreuses fois détruit par les guerres et les incendies, et sans arrêt reconstruit, grâce à la persistance de ses moines.

En 1985, Seonam-sa est devenu le centre de l’ordre bouddhiste Taego, le deuxième plus grand ordre bouddhiste, avec Jogye et Cheontae. Il comprend 8000 moines et 3100 temples !

 

Chaque lieu religieux, dans chaque pays, est habité par ses propres sonorités qui les investissent d’une majesté mystique, secrète. Pour découvrir celles de Corée, et en particulier de Seonam-sa, regardez ce documentaire. Il retrace (longuement, vous pouvez l’écouter par passage) les sons envoûtants, les chants, les rituels qui rythment la vie des moines dans Seonam-sa.

 


Pour les randonneurs, vous pouvez aussi prendre le parcours à gauche du temple, qui mène au Ma-aebuli, une sculpture de 7 mètres gravée dans la roche.

Informations pratiques :

Depuis le terminal de bus Jonghap de Suncheon (순천종합버스터미널) : prendre le bus 1 ou 16 jusqu’au temple. Il vous déposera sur le parking, il faut ensuite remonter le long du chemin.

Depuis Naganeupseong village : possible de prendre un bus direct, attention a bien demander au guichet ou est l’arrêt (normalement juste en face du village) et les horaires ! Il n’y en a pas beaucoup. Voir l’article sur le village traditionnel Naganeuspeong pour plus d’info !
Aucune restauration sur place.